Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Menu
  • img_slider_1.png
  • img_slider_2.png
  • img_slider_3.png
  • img_slider_4.png
  • img_slider_5.png

2 femmes d'Eglise en tenue de service

Nous avons rencontré 2 femmes particulièrement engagées dans l'accueil de l'étranger au sein de notre diocèse. Lucie Kabaze est sœur de Notre-Dame de charité du Bon Pasteur. Originaire d'Alep, elle est très présente aux côtés de la centaine de Syriens et Irakiens accueillis dans le Var. "L 'appel de l'Eglise va contre la réalité politique. Tandis que l'Europe ferme ses frontières, le pape François nous exhorte à accueillir les migrants en montrant l'exemple. Imaginez ce que vit celui qui est obligé de quitter son pays", interroge celle qui se définit comme une "migrante volontaire" ayant répondu à l'appel de Dieu. "Sa souffrance est immense. On peut arracher l'homme au pays mais on ne peut arracher le pays au Cœur de l'homme", dit-elle citant la phrase apposée sur la statue de Notre-Dame du Cap Falcon à Toulon. 'Notre devoir de chrétien est d'accueillir l'autre, même s'il nous fait peur. Le Var est une terre d'immigration ancestrale et notre diocèse est très actif. Mais nous pouvons faire davantage" conclut-elle. Catherine Martinez est une personne ressource pour l'accueil des étrangers au sein de la Diaconie du Var. Elle plaide pour une "hospitalité intégral". "Je préfère parler d'hospitalité plutôt que d'accueil. L'hospitalité ça implique : on ouvre sa maison et reçoit l'autre chez soi, tandis que l'accueil est un mot un peu galvaudé aujourd'hui. Et puis dans l'accueil tu as la charge de quelqu'un, tandis qu'avec l'hospitalité tu reçois, c'est une notion plus positive et très biblique! Enfin dans l'hospitalité l'accueillant et l'accueilli portent le même nom : hôte. Je suis ton hôte, tu es mon hôte, l'un et l'autre se reçoivent et sont au même niveau, c'est une relation de réciprocité.

Le pape François vient d'instituer un "Dicastère au service du développement humain intégral", qui entrera en fonction en Janvier 2017. Une section spéciale de ce nouveau dicastère exprime la sollicitude du Pape pour les réfugiés et les migrants. "ll ne peut y avoir aujourd'hui un service du développement humain intégral sans une attention particulière au phénomène migratoire, c'est pourquoi cette section est placée temporairement sous la direction du Souverain Pontife". Les secrétaires et sous-secrétaires pourront être des laïcs et représenteront les 5 continents. Les grands rendez-vous annuels de sensibilisation restent confirmés, telle que la Journée mondiale des migrants qui aura lieu le 15 janvier 2017 avec pour thème : "Mineurs migrants, vulnérables et sans voix". Interrogé sur ce que vivent les migrants, notre évêque Mgr Dominique Rey a répondu : " Leur parcours peut se résumer en 3 mots : la croix, la foi, la joie" .

Article "Mensuel de l'église catholique du Var" n°210